Rencontres chamaniques en Arunachal Pradesh (Inde)

novembre 2019

Ce nouveau voyage sera le cinquième du cycle de découverts « en terre chamane » qui se fera en novembre 2019 en Arunachal Pradesh, aux confins tibéto-birmans de l’Inde.

Je m’intéresse depuis de nombreuses années au lien qui existe entre la transmission transgénérationnelle et le chamanisme. Le chamanisme dispose d’un savoir ancestral sur la santé des vivants mais également sur l’influence des « ancêtres mal morts » sur la vie de certains descendants. Le chamanisme semble aussi être en mesure d’éclairer et de prolonger la recherche psychanalytique qui, quant à elle, n’a commencé à considérer l’esprit sous cet angle que depuis une trentaine d’années avec les recherches et travaux du psychanalyste Didier Dumas.

Dans leurs options thérapeutiques, le chamanisme et la psychanalyse transgénérationnelle s’associent aisément dans la mesure où ils préconisent, tous deux, une exploration des structures psychiques qui sont celles de l’enfant d’avant trois ans. C’est dans ces structures que les pathologies ancestrales, que la psychanalyse transgénérationnelle contemporaine appelle des fantômes, peuvent se transmettre sur plusieurs générations.

Démarré en 2014, le cycle en terres chamanes se poursuit en Arunachal Pradesh en Inde du nord-est en novembre 2019. Après le nord canadien, la Mongolie, l’Indonésie et l’Équateur, nous repartons à la rencontre de chamans puissants et reconnus de leur communauté.

Nous serons accompagnés de Vanessa Cholez, jeune ethno-botaniste qui a étudié pendant de nombreuses années un peuple d'Arunachal occidental. Elle accompagne régulièrement des voyages à travers l'Arunachal Pradesh et le Nagaland, notamment pendant des fêtes. Nous partons d'abord à la rencontre du peuple Apatani dans la région de Ziro, où le chamanisme est malheureusement en perte de vitesse mais où de nombreuses traditions restent. Mais l'immersion chamanique se fera surtout chez les peuples Adi et Mishmi, plus à l'est. Nous rencontrons le clan Minyong du peuple Adi dans les montagnes situées au nord d'Along, notamment du côté de Molom, point de départ des randonnées vers d'autres villages plus isolés. Nous rencontrons des chamans ainsi que des adeptes de la religion Donyi Polo, Donyi signifiant "soleil" et Polo signifiant "lune". Chez les Mishmi, au nord de Roing, nous rencontrons d'autres chamans. C'est là que le chamanisme reste le plus fort en Arunachal Pradesh, même si comme partout ailleurs en perte de vitesse.